Le Collectif Joyeux Bazar

Chocolat Chaud est un site de partage et d’inspiration autour de la photographie de famille dite « Lifestyle ».

Aujourd’hui, Chocolat Chaud vous présente un style, qui de premier abord pourrait ressembler à la photographie lifestyle, mais qui diffère car étant beaucoup plus poussé dans la démarche de reportage : la photographie de famille documentaire.

C’est dans ce style atypique et oh combien intéressant que les photographes talentueuses du Collectif Joyeux Bazar se sont spécialisées.

Je les laisse vous parler de quoi il s’agit !

0001©anniegozard-7 

Pouvez-vous nous parler un peu de votre collectif et de son concept ?

Nous sommes 5 photographes basées à Paris, Nantes et Chambéry :

Annie Gozard http://www.anniegozard.com/

Marine Poron http://ernestineetsafamille.com/

Maryline Krynicki http://marylinekrynicki.com/blogsite/

Nadine Court https://www.nadinecourt.com/

Sybil Rondeau http://sybilrondeau.com/

Nous photographions les familles dans leur quotidien, en mode reportage.

Nous sommes le Collectif Joyeux Bazar.

Pourquoi ce nom ?

Pour le double sens ! Nous assumons d’être nous-mêmes un joyeux bazar (nos personnalités sont très différentes et nos idées fusent toujours dans un joyeux brouhaha) et le quotidien d’une famille, c’est souvent un joyeux bazar, n’est-ce pas ?

 

D’où est venue l’idée de ce collectif ? Comment vous êtes-vous rencontrées ?

Nous ne nous connaissions pas toutes mais le reportage famille nous a rapproché. Dans un premier temps, nous avons créé un groupe facebook pour échanger sur nos expériences et la pratique du documentaire de famille en France. Puis, nous avons eu envie de lancer un mouvement plus global pour faire connaître cette approche à la fois auprès des autres photographes et auprès des familles. Et donc nous avons créé ce collectif pour coordonner et développer tous nos projets en ce sens.

Nadine Court

Que signifie pour vous la photographie lifestyle/documentaire ? Et pourquoi avoir choisi de vous spécialiser dans ce style photographique ?

En réalité, nous faisons de la photographie documentaire et pas du lifestyle. Ces deux approches ont en commun la recherche d’images spontanées et naturelles. Mais alors que le photographe lifestyle dirige les membres de la famille pour les placer dans la bonne lumière, provoquer des interactions et des connexions, le photographe documentaire ne met pas en scène de moments. Nous ne déplaçons ni les gens ni les objets, nous ne sollicitons pas d’actions. Nous venons photographier les familles chez elles pour y capturer leur quotidien dans ce qu’il a de plus ordinaire et de plus réel. Et c’est tout l’attrait de cette approche car rien n’est meilleur que la vraie vie !

Maryline Krynicki

Que vous apporte aujourd’hui ce collectif ?

Beaucoup d’échanges avec d’autres photographes, en France et à l’étranger. Il y a quelque temps, nous avons créé une rubrique (http://joyeuxbazar.fr/a-travers-le-monde/ ) sur notre blog qui donnent la parole à des photographes documentaires de famille du monde entier. Connaître leur cheminement vers cette pratique, l’état du marché dans leur pays, leurs expériences avec les familles est particulièrement enrichissant.

Le collectif nous apporte aussi des retours très positifs de la part des familles qui manifestent un intérêt grandissant pour cette démarche.

Sybil Rondeau

Comment vous organisez-vous pour réaliser les séances ?

Comme il s’agit de photographier la vraie vie, il n’y a pas à proprement parler “d’organisation de séance”. Il s’agit plutôt de caler l’heure d’arrivée et celle de départ, en fonction des activités de la famille et du rythme des enfants.

L’une des spécificités du reportage de famille est sa durée : au moins une demi-journée voire une journée complète, du petit-déjeuner à l’extinction des lumières. En effet, c’est assez singulier de se faire photographier chez soi dans ses activités de la vie de tous les jours. Et il peut être nécessaire pour nos clients d’avoir un peu de temps pour lâcher vraiment prise face à l’objectif.

Inscrire le reportage dans la durée, c’est surtout recueillir une matière riche en séquences (le petit-déj’, le bain, des jeux, le repas, …), en moments (des câlins, des bêtises, des rires, des bouderies, …), et dans différentes pièces de la maison ou lieux. De quoi constituer par la suite le récit attachant de cette séquence de vie.

Des conseils pour un reportage documentaire réussi ?

Arriver chez ses clients sans a priori, sans jugement. Rester concentré, anticiper les réactions, les déplacements, s’adapter aux situations parfois cocasses ou tendues. Et s’amuser, toujours !

Marine Poron

Quels sont vos objectifs et futurs projets ?

Dans l’immédiat, nous organisons le premier workshop dédié au documentaire de famille en France ! http://joyeuxbazar.fr/le-pop-up-de-joyeux-bazar/ Au programme : conférences, reportage, analyse d’images et construction d’une narration. Les stagiaires, en binôme, réaliseront un reportage de 4 heures chez une famille. Ce sera en mars, à Nantes et nous avons tellement hâte !!

D’autres projets sont en cours de bouillonnement dans nos têtes mais chuuuut …

 

Retrouvez toutes les infos et les actualités de ce Joyeux Collectif sur leur site internet:

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *